Rechercher
  • Daniel Ethier

POLARITÉ ET SPIRITUALITÉ

- Tout le monde veut aller au ciel, oui mais personne ne veut mourir ! Cette chanson popularisée dans les années '60 par Pétula Clark est encore tout-à-fait d'actualité aujourd'hui pour les personnes en démarche spirituelle. Nous n'avons qu'à remplacer le mot mourir par le mot changer. En effet, nous voudrions nous élever tout en gardant nos acquis, la croyance de qui nous pensons être, toutes nos pensées et attitudes, un Égo solide, bref tout ce qui nous tire vers le bas.


En Polarité, l'Éther représente l'énergie la plus spirituelle des cinq éléments qui nous constituent. Il est en quelque sorte, la jonction entre le monde matériel et le monde spirituel. L'Éther nous apporte la Joie, la Paix, l'Amour, le Bonheur et la conscience de l'Instant présent. Aspirations on ne peut plus légitimes chez tout être humain. Cet état dans lequel nous pouvons peut-être baigner à l'occasion, est cependant très volatile car il est tributaire de l'équilibre des quatre autres : la Terre, l'Eau, le Feu et l'Air. Si la joie et la paix intérieure ne sont pas au rendez-vous, c'est donc dire qu'il y a un déséquilibre présent dans l'un ou l'autre des autres éléments. Cela implique que nous devions changer quelque chose dans nos comportements, dans nos pensées, nos perceptions ou nos attitudes.

L'essence de l'Éther est Je suis ! Pour affirmer cet état d'être qui nous rapproche du Nirvana, tous les éléments doivent être équilibrés et tous nous indiquent la façon d'y parvenir. La Polarité est la thérapie des pôles et en ce sens, elle nous donne la marche à suivre pour harmoniser ce qui est déséquilibré. Si nous sommes dans les peurs de la Terre, nous devons développer le courage, de les affronter. Pour l'attachement souffrant de l'Eau, il importe de cultiver le détachement. Aux frustrations et colère du Feu, nous pouvons substituer le lâcher-prise, le pardon et la saine affirmation de soi. Le désir et l'envie de l'air doivent céder leur place à la satisfaction du moment présent.

Évidemment, il faut d'abord s'initier à ces mondes que sont les éléments pour reconnaître leurs forces et leurs faiblesses.* Vous y apprendrez que la paresse, appartenant à l'élément Terre, est notre premier obstacle sur la route du développement spirituel . Ne dit-on pas que la paresse est la mère de tous les vices et de tous les maux ?

La vie est difficile ! La première phrase du livre de Scott Peck, Le chemin le moins fréquenté nous rappelle à quel point l'incarnation, la densification de notre énergie subtile est une épreuve intense. Cette matérialisation réfère à l'élément Terre dont l'ex/motion limitative s'exprime à travers le large éventail allant de la moindre insécurité jusqu'à la peur panique en passant par toutes les phobies. Peur des maladies, peur du manque d'argent, peur du futur, peur de l'autre, peur de perdre, peur de la mort, etc. Tout concourt aujourd'hui à nous ancrer dans la peur. Les pouvoirs en place, qu'ils soient politique, religieux ou médical ont bien compris que le meilleur outil de contrôle des masses est la peur. Si vous écoutez un tant soi peu la télévision, en plus des mauvaises nouvelles quotidiennes, les publicités pour les médicaments et les vaccins de toutes sortes pullulent pour nous convaincre qu'à tel âge ou tel autre, nous sommes à fort risque de contracter telle ou telle maladie et qu'il est indispensable de nous protéger contre l'inéluctable. Heureusement, comme c'est le cas pour tous les éléments, la Terre possède aussi son pôle positif, sa polarité inverse que sont le courage, la force, la structure et la détermination qui nous permettent d'affronter et de dépasser ce stade primaire relié à la survie.

Pour s'élever, nous devons également cultiver le détachement de l'Eau, car la polarité négative de cet élément, l'attachement, nous empêche de nous sentir totalement libres. Libres de dire oui, libres de dire non, sans ressentir la peur de perdre ou de blesser l'environnement. Dans notre éducation, ces notions d'attachement et de détachement sont très mal comprises. L'attachement est vue comme une preuve d'amour tandis que le détachement fait souvent référence à de l'indifférence ou de l'éloignement. Littéralement parlant, être attaché c'est se sentir prisonnier et être détaché c'est recouvrer la liberté. Le véritable détachement est amoureux, amour pour soi d'abord et amour qui peut ensuite rejaillir sur l'environnement. Le détachement amène l'individu à être honnête, congruent et intègre car il n'a rien à protéger. Anthony De Mello dans son magnifique livre Quand la conscience s'éveille, nous fait bien comprendre que l'attachement est la principale source de souffrance et un empêchement majeur à l'éveil spirituel.

La grande majorité des mal-a-dit sont de type inflammatoire. Étant donné que la maladie est le mal qui dit et qu'avant de s'installer dans le corps, elle était déjà là dans notre énergie, cela implique que nous avons accumulé à l'intérieur beaucoup de frustrations et ce depuis l'âge de deux-trois ans, âge de maturité de l'énergie Feu. La clé ici est la responsabilisation totale. Nous sommes totalement responsables de nos comportements et de nos réactions face à l'environnement et à tout ce qui peut nous arriver dans la vie. Ce ne sont pas les obstacles ni les contraintes qui sont le problème, mais bien notre perception de ceux-ci et notre façon d'y répondre. Responsabiliser les frustrations, la réactivité et la colère du Feu nous amènera à créer la vie que nous voulons en faisant confiance à notre seul pouvoir, car l'essence du Feu est Je crée ma vie ! Cette responsabilisation nous fera vivre plus de confiance en soi, plus de tolérance et moins de jugement envers soi et envers l'environnement, plus de saine affirmation de nos besoins réels et plus de capacité à les satisfaire.

Apaiser le désir, l'envie et toutes les petites et grandes insatisfactions quotidiennes qui sont le lot de l'élément Air, nous permettra d'accepter que tout est parfait, que le hasard n'existe pas, que tout a un sens et que finalement, tout passe et se transforme.

Les cinq éléments sont évidemment présents chez tout le monde et chacun peut souffrir du déséquilibre de l'un ou l'autre de ces éléments. Cependant, chaque personne est dominée par un ou deux de ces éléments qui se cachent derrière le signe astrologique et l'ascendant. Ce ou ces éléments peuvent manifester nos forces mais sont aussi les plus susceptibles de souffrir d'un déséquilibre. Dans la plupart des cas, ces éléments nous indiquent notre mission de vie, ce que nous avons le plus besoin de transformer, c'est-à-dire que nous seront généralement plus influencés par les émotions et les ex-motions de ces éléments. Comme êtres incarnés, nous habitons maintenant un corps physique qui lui, nous aidera à conscientiser les blocages d'énergie que nous nous faisons vivre, en les manifestant de façon tangible. En effet, un blocage émotionnel (ex-motion) important sera toujours traduit par le corps sous forme de mal-être, de malaise, de mal-a-dit ou même d'un accident. Pour les dominantes Terre, celui-ci va refléter le déséquilibre de cet élément dans des zones bien précises comme le cou, le côlon ou les genoux. D'autres zones plus larges peuvent être touchées comme les os, la peau, les dents, les muscles, tendons, ligaments, bref tout ce qui est solide dans le corps.

Un déséquilibre Eau pourra se traduire au niveau de la poitrine, des organes génitaux, du bassin en général et des pieds. Il peut aussi affecter de façon plus globale, un ou l'autre liquide corporel car tous les liquides du corps sont sous la gouverne de cet élément.

Le Feu nous affecte tous de façon très importante, car la plupart des maladies sont de type inflammatoire. Cet élément doit donc être considéré encore plus sérieusement dans le décodage de toutes les parties du corps quand une inflammation est présente comme par exemple: bursite, gastrite, hépatite, otite, arthrite, etc., etc.. Son déséquilibre touche particulièrement la tête, les organes digestifs, les jambes et les vaisseaux sanguins.

Les dominantes Air en déséquilibre peuvent être affectées au niveau des chevilles, des reins, des épaules, des bras, des poumons et des circulations liquidiennes comme le sang et la lymphe. C'est dire l'importance d'apprendre ces mondes que sont les éléments nous constituant, pour nous permettre de décoder le plus rapidement possible l'énergie que nous avons tenté de bloquer et relancer le mouvement.


En fait, il n'existe que deux états fondamentaux : l'Amour et la Peur ! Toutes les autres émotions ne sont qu'une déclinaison particulière de ces deux états. Lequel choisissez-vous ? Bien sûr le choix semble facile (Tout le monde veut aller au ciel…), mais passer à l'action en développant une vigilance de tous les instants, une volonté inébranlable et une responsabilisation totale, demande un certain effort, pour ne pas dire un effort certain (du moins au début) et une implication sans faille. Chaque action quotidienne, la plus minuscule soit-elle, visant à harmoniser l'élément déséquilibré, sera vécue comme une grande victoire, une bonne dose d'amour pour soi qui nous encouragera à répéter l'expérience et nous rapprochera de plus en plus de notre but: la Joie profonde et la Paix intérieure.


Publié le 25-11-2017


* Pour en apprendre plus sur les éléments, procurez-vous mon livre Guérir sa vie avec la Polarité


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

LA DÉPRESSION : ENLEVER LA PRESSION DE ?

La dépression est la réponse physiologique à un besoin de faire baisser la pression chez l'individu qui ne trouve pas d'autres moyens pour évacuer celle-ci. Cette pression vient de sa relation diffici

POLARITÉ 101: UNE APPROCHE DE VIE !

À l'époque où j'ai étudié la Polarité il y a plus de 30 ans, on l'enseignait comme un traitement énergétique pour les problèmes physiques. Cependant, à la lecture des œuvres du Dr Stone, j'ai constaté

JE N'Y PEUX RIEN, JE SUIS COMME ÇA !

L’autre jour, une amie me partageait ses inquiétudes et même son anxiété face aux moments troubles que nous vivons. Je lui demande ce qu’elle fait pour calmer et rassurer cette anxiété et elle me répo