Rechercher
  • Daniel Ethier

LE FEU SAUVAGE DE L'AMOUR... yé yé yé yé !

Certains d'entre vous se souviendront sûrement de cette chanson de Rock et Belles Oreilles… En ces lendemains de St-Valentin, quelques personnes se retrouveront possiblement avec cette disgracieuse plaie sur les lèvres.


Le virus de l'herpès simplex (HSV-1) affecte, selon l'OSM, 67% de la population mondiale. Cependant il ne s'active pas systématiquement chez tout le monde. Certaines conditions comme une grande fatigue et un système immunitaire déprimé favorisent l'apparition des symptômes. Étant donné que plusieurs sont porteurs du virus en dormance, celui-ci peut être activé par un contact avec une personne infectée. Il existe cependant un autre facteur qui déclenche le processus et que nous allons regarder à travers la loupe de la Polarité.


Le si bien nommé feu sauvage implique l'énergie du Feu dont l'ex-motion parle de toute petite frustration jusqu'à la colère. Si celui-ci se situe sur les lèvres, cela fait référence au baiser, donc une possible frustration dans l'intimité. Cette frustration peut être de deux ordres : soit je suis en colère contre mon partenaire et je veux (inconsciemment) le punir en faisant en sorte qu'il ne puisse pas m'embrasser, soit je suis en manque d'intimité et je peux alors être frustré de ne pas recevoir de baisers.


Une deuxième énergie entre ici en ligne de compte, il s'agit de l'Air qui régit notre relation à l'environnement. La peau est notre première frontière avec l'environnement et l'état de celle-ci reflète la qualité de cette relation. L'amincissement de la peau par exemple dans l'eczéma (ex aima), indique un besoin d'abolir cette frontière pour se rapprocher de l'environnement. À l'inverse, un épaississement de la peau indiquerait un désir de protection face à celui-ci. L'ulcération des lèvres est un amincissement de la peau dans une zone d'intimité qui nous guide vers un manque affectif.


L'ex-motion de l'Air est l'insatisfaction, qui implique aussi le désir et l'envie. Dans des circonstances comme la St-Valentin, si je ne suis pas en couple (à moins que ce soit par choix), je peux envier les personnes qui le sont ou désirer l'être et en souffrir. Je peux aussi être en couple et souffrir d'une relation insatisfaisante en l'exprimant de cette façon.


Comment éviter que le corps exprime cette frustration, ce manque ? Hé bien, comme pour tous les mal-être, malaises et mal-a-dit, la première étape est d'en prendre conscience et la seconde est d'exprimer. Le préfixe ex signifie hors de et primer vient du latin pressio qui signifie pression, donc exprimer veut dire sortir la pression de soi.


S'il paraît simple d'apaiser son Feu en exprimant sainement sa frustration à son partenaire, même si ce n'est pas toujours facile, il est encore plus difficile, mais quand même possible, de rationaliser son manque affectif en acceptant cette réalité telle qu'elle est pour l'instant, sachant que dans l'impermanence des choses, tout passe et se transforme.


Comprendre le message qui s'exprime à travers une atteinte du corps quelle qu'elle soit, n'est pas inné et personne ne nous l'a appris. Heureusement il existe aujourd'hui plusieurs méthodes de décodage pour ce faire et la Polarité est selon moi, l'une des plus puissante car elle s'intéresse à l'aspect énergétique dont le corps physique n'est que la résultante et jamais la cause. Évidemment, il faut d'abord vouloir faire les liens corps-esprit et ensuite, avoir la patience d'apprendre petit à petit ce langage. En ce sens, je vous suggère la lecture de mon livre Guérir sa vie avec la Polarité qui vous donnera les informations de base pour intégrer ces notions à votre vie.


En terminant, je vous donnerais un petit truc pour atténuer les désagréments de ce feu sauvage. Rhus toxicodendron 7ch est un produit homéopathique (3 granules/jour pendant 3-4 jours) qui, s'il est pris dès les tous premiers signes, peut faire passer le feu sauvage en mode guérison sans les brûlures et démangeaisons qui l'accompagnent habituellement. Il faut évidemment être à l'écoute de soi pour le sentir avant même qu'il ait commencé à poindre. La disparition complète va cependant prendre le même temps, mais sans autre désagrément que son aspect disgracieux.


Publié le 16-02-2018

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

LA DÉPRESSION : ENLEVER LA PRESSION DE ?

La dépression est la réponse physiologique à un besoin de faire baisser la pression chez l'individu qui ne trouve pas d'autres moyens pour évacuer celle-ci. Cette pression vient de sa relation diffici

POLARITÉ 101: UNE APPROCHE DE VIE !

À l'époque où j'ai étudié la Polarité il y a plus de 30 ans, on l'enseignait comme un traitement énergétique pour les problèmes physiques. Cependant, à la lecture des œuvres du Dr Stone, j'ai constaté

JE N'Y PEUX RIEN, JE SUIS COMME ÇA !

L’autre jour, une amie me partageait ses inquiétudes et même son anxiété face aux moments troubles que nous vivons. Je lui demande ce qu’elle fait pour calmer et rassurer cette anxiété et elle me répo